Comment choisir un bar à Champagne ?
0 (0)

Vous cherchez à trouver un endroit où l’on déguste de bons champagne, si possible dans une ambiance cosy ? Il existe un peu partout, pour vu que l’on se trouve a minima dans une ville moyenne, de nombreuses adresses vous proposant des cartes assez variées. L’important reste ici de prendre du plaisir, en toute modération, à partager un moment avec les personnes de votre entourage qui apprécient les fines bulles. Zoom sur ce que vous devez exiger en entrant dans une tel établissement.

L’accueil dans un bar : Un point essentiel

Parfois, l’accueil n’est pas au rendez-vous. Il est par ailleurs clairement difficile de pouvoir s’installer correctement dans certains bars en raison de leur succès. Ainsi, avant même de vous rendre dans le lieu de votre choix, que vous aurez peut-être sélectionné en raison d’avis favorables sur les plateformes critiques sur Internet, pensez à réserver. Là, la manière dont vous serez accueilli par le combiné, donne déjà un indice fort sur la qualité des prestations réalisées. Si vous remarquez que vous n’êtes pas pris en considération à ce moment précis, il est alors inutile d’espérer plus de performance en vous rendant sur le lieu.

Pour éviter d’avoir des désagréments sur l’accueil, que ce soit pour un bar à champagne ou même pour un bar à cocktails, songez à contacter prioritairement ce que l’on nomme un bar privé comme celui-ci. Les heures d’ouvertures sont concentrées pour accueillir le public dans les meilleures conditions possibles.

interieur cosy

Sur place, une personne doit se rendre immédiatement à votre venue pour vous proposer une table et des fauteuils adéquats à la consommation du breuvage*. La lumière joue ici un rôle important. Généralement, on préfère se rendre dans un bar à champagne en soirée ; Une trop grande lumière dans le lieu a deux inconvénients :

  • Cela manque de chaleur pour pouvoir partager un moment convivial ;
  • Cela ne met pas en valeur la brillance et la luminosité potentielle des verres de champagne que vous consommez.

Pensez donc à observer sur le site Internet la manière dont est agencé le bar.

La carte des vins et l’œnologie vue par l’accueillant

Bien entendu, il est indispensable de connaître les boissons pour pouvoir correctement les servir. De la même manière, cette connaissance, qui peut être autodidacte parfois, mais toujours passionnée (inutile de lancer un bar à champagne sans passion), vous permettra de choisir convenablement la bouteille ou les verres que vous dégustez. Il n’est pas rare ainsi que la personne qui vous sert vous pose quelques questions sur ce que vous appréciez en termes de mets. Cette démarche, très professionnelle et typique en œnologie, permet de définir le vin qu’il vous faut déguster.

Votre parcours initiatique peut alors commencer dans les meilleures conditions.

Côté carte des vins, étant donné que la région viticole champenoise est assez grande, il paraît convenable de la proposer en fonction des quatre grandes petites régions distinctes que sont :

  • la Montagne de Reims,
  • la Vallée de la Marne,
  • la Côte des Blancs,
  • la Côte des Bar.

Nous avons sur ce site déjà évoqué à plusieurs reprises l’importance des cépages dans la confection du champagne. Ces quatre régions ne donnent pas les mêmes produits à déguster ensuite.

Ainsi, les principaux cépages qui alimentent la composition du vin sont le pinot noir, le pinot meunier et le chardonnay. Ce dernier est, comme le nom l’indique, beaucoup plus présent dans la Côte de Blancs que sur la Montagne de Reims (même si cette dernière n’est uniquement tournée vers le Pinot et le Meunier). Ce sont des indications permettant de faciliter la recherche du vin de champagne adéquat sur une carte.

Il est également intéressant de mettre en valeur, dans cette dernière, les millésimes. Dans tous les cas, les maisons de champagne, même les plus célèbres, ont une situation géographique assez précise. Moët à Épernay, Mumm à Reims ! Des références évidentes pour la personne qui vous proposera convenablement un accueil dans un bar à champagne.

champagne moet et chandon

Enfin, pour conclure le sujet, le refus de la part du tenancier de proposer des champagnes de faible qualité et chargés en sucre (que l’on remarquera le plus souvent par l’emballage blanc et résolument tourné vers un usage que l’on qualifiera de festif) est à notre sens un gage de qualité. Pour rappel, le champagne peut atteindre 50 grammes parfois. Cet ajout, la chaptalisation, peut être particulièrement abusif au regard des propriétés gustatives du vin. La carte pourra être accompagnée d’un appendice sur les mets proposés pour accompagner la dégustation (fromage, charcuterie, fruits, desserts sucrés).

* Notez ici que le pass sanitaire est obligatoire en cette période COVID-19

C.S.

Bar à Champagne > Blog d'actualités sur le vin > Comment choisir un bar à Champagne ?
Avez-vous plus de 18 ans ? Ce site nécessite d'avoir 18 ans minimum. Merci de vérifier votre âge. Si ce n'est pas le cas, cliquez sur "Non".